fbpx
Aislamiento ventanas aluminio

Las ventanas de aluminio aportan un aislamiento perfecto

Source : mejordealuminio.com/Laboratoire TECNALIA

Isolation thermique : soyons francs. Inexactitudes concernant « la chaleur du PVC et le froid de l’aluminium »

Il est faux de penser que les fenêtres en plastique isolent mieux uniquement parce qu’elles sont chaudes au toucher, contrairement à celles en aluminium. La sensation au toucher a beau être plus chaude (il s’agit de plastique, après tout !), la fenêtre présente, dans son ensemble, un indice de transmission thermique qui DOIT inclure la vitre et qui est identique à celui d’une fenêtre avec un dormant en aluminium. Ce sont l’ensemble et ses valeurs, et non seulement le dormant et le matériau dont il est fait, qu’il faut prendre en compte en matière d’économies d’énergie.

Une fenêtre est un ensemble comprenant un dormant et une vitre. On n’installe pas de fenêtres sans carreau.

Il arrive souvent d’induire les consommateurs en erreur lorsque l’on parle du facteur de transmission thermique de toute la fenêtre en ne faisant référence qu’à celle du profilé du dormant,comme si cela était plus décisif que ça ne l’est réellement. Ces arguments et l’influence du facteur de transmission sont manipulés de la manière suivante.

Une fenêtre est composée d’un dormant et d’une vitre. La vitre représente 80 % de toute la fenêtre. Lorsque l’on analyse les valeurs du facteur de transmission, il faut analyser l’ensemble de la fenêtre, y compris le verre, afin d’obtenir une valeur correcte. Si l’on s’en tient uniquement au profilé, on obtiendra des valeurs erronées. Personne n’installe de fenêtres sans vitre.

virio camara

Que le dormant soit en aluminium, en plastique ou en tout autre matériau importe peu pour ce qui est du facteur de transmission thermique de la fenêtre, car ces matériaux ne représentent que 20 % de cette dernière.Le type de verre est l’élément qui permet de fabriquer des fenêtres présentant des valeurs de transmission thermique plus ou moins élevées.

transmitancia_termica_ventanas_aluminio2

Ce fait si simple est constamment déformé par les fabricants de fenêtres en plastique (PVC), car ils comparent uniquement le facteur de transmission thermique du dormant et non de l’ensemble de la fenêtre. Avec les arguments selon lesquels le PVC est plus chaud et l’aluminium plus froid, ceux-ci n’étant jamais que des comparaisons entre du plastique et du métal, ils font croire que la fenêtre, dans son ensemble, permet de réaliser des économies grâce au matériau qui compose son dormant. Ceci est faux.

Le piège du plastique (PVC)

Pourquoi ne font-ils pas les calculs en prenant en compte l’ensemble de la fenêtre ? La réponse est simple : en comptant le verre, qui occupe 80 % de la fenêtre, les soi-disant économies ne seraient réalisées qu’en raison du facteur de transmission thermique du dormant, lequel représente uniquement 20 % du tout.

C’est dans ces 20 % qu’il faut comparer les matériaux.

Choisir l’aluminium, c’est choisir le matériau du futur.

Lorsque ce faux avantage tombe, il y a d’autres facteurs à prendre en compte comme la qualité, la résistance, l’esthétisme, la sécurité, le recyclage, ou encore la durabilité, domaines dans lesquels le plastique ne fait pas le poids.